par région

Les principales régions en Australie et leurs atouts !

Vous trouverez ci-dessous les principaux points d’intérêts par région en Australie.

Sydney et la nouvelle Galles du Sud

Terre riche en histoire, la Nouvelle Galles du Sud (NSW) vous ravira par sa diversité de paysages. Au sud de la baie de Sydney s’égrène un chapelet de stations balnéaires sur une côte déchiquetée avec des plages désertes et magnifiques. Au nord, d’autres plages où c’est l’ambiance surf qui domine. Vers le centre, vous trouverez des villes établies par des chercheurs d’or et des éleveurs, en continuant plus à l’ouest c’est le début de l’Outback avec ses paysages lunaires. Partout vous pourrez explorer de magnifiques parcs nationaux où les paysages vous éblouiront.

A découvrir :

• Sydney

Situé autour de l’une des plus belles baies du monde, c’est la ville emblématique d’Australie avec son opéra, l’Harbour Bridge, ses plages (Bondi Beach, Manly…). Sydney offre également une scène culturelle foisonnante, une gastronomie inspirée des cuisines du monde, des festivals et des divertissements à toute heure. Un passage incontournable !
Activités : musée, shopping, plage, gastronomie, vie nocturne

• Parc nationaux autour de Sydney

Royal National Parc : plus vieux parc national au monde après Yellowstone, il offre de superbes plages, des promenades dans la bruyère à flanc de falaise et aussi de nombreux sites aborigènes.
Activités : randonnée, VTT, faune & flore, culture aborigène, observation de baleines, pêche

Sydney Harbour National Park : dans la baie de Sydney et donc facilement accessible, il n’en demeure pas moins extrêmement intéressant avec des zones éparses de bush, des sentiers de randonnées, des sculptures aborigènes et des sites historiques.
Activités : randonnée, baignade, faune & flore, culture aborigène, observation de baleines

Kuringgai Chase National Park : à une heure de route de Sydney, c’est l’un des plus beaux parcs nationaux de l’état. Les falaises, creusées de milliers de grottes aborigènes offrent un panorama exceptionnel. Le parc possède une belle variété de faune et flore indigène.
Activités : randonnée, VTT, faune & flore, culture aborigène, ornithologie

• Les Blue Mountains

Elles tiennent leur nom de la brume bleutée dégagée par l’évaporation des vapeurs des eucalyptus. Son extraordinaire décor de cascades et de gorges peuplées d’oiseaux lyres, de perroquets et de plantes carnivores en fait l’un des plus beaux parcs d’Australie.
Activités : randonnée, VTT, faune & flore, escalade, gastronomie

• Hunter Valley

Cette vallée verdoyante avec ses vins fins, bières, chocolat, fromage, olive comblera les gastronomes. Ici furent planter les premiers vignobles destinés à une exploitation commerciale. Elle est aujourd’hui réputée pour ses sémillons et ses shiraz même si on n’y trouvera pas les plus grands crus australien.
Activités : oenologie, gastronomie

• Byron Bay

Avant de devenir un endroit à la mode très prisé entre Sydney et Brisbane, Byron Bay fût un lieu de prédilection pour la communauté hippie. Renommé pour ses vastes plages de surf où à l’aube vous pourrez également vous essayer au yoga, c’est aussi un lieu d’observation des baleines à bosse. Destination balnéaire avec une ambiance joviale, décontractée et originale, vous y trouverez un large choix de bars et restaurants avec son centre ville agréable.
Activités : balnéaire, gastronomie

• Jervis Bay

Jervis Bay, au sud de Sydney combine des paysages côtiers, marins et continentaux offrant de magnifiques randonnées à pied ou à vélo. Ses plages de sable blanc les plus pures du monde avec une mer bleu saphir se prêtent parfaitement à la pratique d’activités aquatiques.
Activités : balnéaire, vélo, faune & flore, randonnée

• L’outback

Le parc national de Mungo : inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité, c’est un site archéologique de première importance. Les fossiles retrouvés ont permis de révéler l’existence d’une civilisation aborigène vivant la il y a plus de 26000 ans. Découvrez également de surprenant paysages avec les Walls of China (muraille de chine), phénomène géologique qui a formé des murs de sable blanc haut de 30m qui s’étendent sur plus de 30 km.
Activités : randonnée, VTT, faune & flore, camping, culture aborigène, archéologie

Broken Hill : ancienne ville minière vous découvrirez des paysages désertiques uniques et lumineux. Vous pourrez faire un détour par les gisements d’opales de White Cliffs où la plupart des habitants vivent sous terre pour échapper aux vents brulants et aux températures extrêmes.
Activités : histoire, outback, paysages désertiques

• Snowy Mountains

Les pentes douces du Mount Kosciusko (point culminant des Snowy Mountains et du continent austra¬lien avec 2230 m d’altitude) ont été surnommées « Alpes australiennes ». Avec une superficie de 6900 km2, le Kosciusko National Park est le plus vaste parc national de Nou¬velle-Galles du Sud. L’hiver, les trois stations de ski de Thredbo, Perisher-Smiggins et Mount Blue Cow propo¬sent des pistes de tous les niveaux ; l’été, les paysages de montagne atti¬rent des randonneurs du pays entier.
Activités : VTT, spéléo, rafting, kayak, 4×4, cheval, randonnée

• L’île de Lord Howe

Lord Howe Island est un secret bien gardé à 2h de vol de Sydney. À la même latitude que Port Macquarie, cette île subtropicale est restée remarquablement préservée. Classée au Patrimoine mondial pour sa flore et ses oiseaux rares. Les visiteurs y viennent pour profiter d’une hospitalité inégalée, de plages idylliques et d’une douce ambiance tropicale. L’ascension du Mt Gower (8-10 heures) figure parmi les meilleures marches d’une journée du pays.
Activités : snorkeling, plongée, vélo, kayak, faune & flore, ornithologie, randonnée

• Coffs Harbour

La région, réputée pour son cli¬mat, a séduit nombre de touristes. Les eaux tumultueuses de la Nymboida River raviront les amateurs de rafting. Coffs Harbour, à mi-chemin entre Sydney et Brisbane, est une étape importante. Il n’est pas rare que les voyageurs de passage y prolongent leur séjour. Les nuits y sont très animées : res¬taurants, bars, pubs et discothèques ont en effet envahi le quartier qui sépare la jetée de Park Beach.
Activités : rafting, balnéaire, sortie nocturne

 Quand vous y rendre :

La Nouvelle-Galles du Sud est en zone tempérée. Le climat se décompose en quatre zones distinctes : la bande côtière, les hautes-terres, le relief des Western Slopes et les plaines en allant vers l’ouest. 
Sydney a un climat tempéré agréable toute l’année avec plus de 340 jours de soleil par an. L’été (décembre à février), les températures maximales moyennes avoisinent les 26 °C. C’est aussi une saison plus humide. Les températures maximales moyennes en hiver (de juin à août) sont aux alentours des 16 °C. Les précipitations sont les plus fortes de mars à juin.

Melbourne et le Victoria

Avec ses 228 000 km2, le Victoria est l’État le plus petit d’Australie, et on peut le traverser en une journée de route à partir de Melbourne, sa capitale. C’est aussi le second État le plus peuplé d’Australie. Une étonnante diversité de paysages s’y déploie : vastes pâturages, forêts luxuriantes qui bordent une côte spectaculaire, montagnes de la chaîne de la Great Dividing Range – autant de richesses que l’on peut découvrir à travers les très nombreux parcs nationaux. Le Victoria est également réputé pour ses vignobles, ainsi que pour les gold towns de la région de Ballarat, où se déroula l’une des plus importantes ruées vers l’or jamais connues.

A découvrir :

• Melbourne

Pour les visiteurs prêts à prendre le temps de se laisser séduire par une capitale d’un abord plus austère que Sydney, Melbourne réserve d’agréables surprises. Elle possède à la fois l’architecture victorienne la plus cohérente et les bâtiments contemporains les plus novateurs d’Australie. Ses habitants cultivent un certain art de vivre : de bons vins et des cuisines variées et raffinées ont établi la réputation de ses restaurants, tandis que la culture et le sport provoquent tous deux un engouement général lors d’événements comme la Melbourne Cup et le Melbourne Festival 
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

• Aux alentours de Melbourne

Les vignobles de la Yarra Valley : Au pied des Dandenong Ranges à une heure au nord est de Melbourne, la superbe vallée de la Yarra abrite certains des meilleurs vignobles de climat frais d’Australie. Renommées pour leurs mousseux « méthode champenoise », leurs chardonnays et leurs pinots noirs, la plupart des caves proposent des dégustations ; certaines possèdent des restaurants.
Activités : gastronomie, œnologie, promenades à pied ou à vélo

Péninsule de Mornington : à une heure de Melbourne, la péninsule de Mornington est un site de villégiature d’été et de week-end fort apprécié des habitants de la ville. Le littoral qui borde le détroit de Bass offre des vagues puissantes pour les adeptes du surf et de superbes sentiers de randonnée. Une excursion à French Island vous permettra également de découvrir l’une des plus grandes colonies de koalas d’Australie et d’effectuer de jolies randonnées dans le bush. 
Activités : randonnée à pied ou à vélo, faune & flore, plage, gastronomie

Phillip Island : la parade des petits manchots bleus de l’île Phillip est devenue un véritable spectacle, l’un des plus populaires du Victoria. En effet, chaque soir de l’année, des centaines de ces oiseaux appartenant à la plus petite espèce de manchots du monde (40 cm pour 1 kg) sortent de l’eau au coucher du soleil. Ils traversent Summerland Beach afin de rejoindre leurs nids dans les touffes d’herbes spinifex. Sur cette île sauvage réside une importante colonie de phoques, une riche avifaune ainsi qu’une colonie de koalas. 
Activités : randonnée, faune & flore

Wilsons Promontory National Park : Péninsule granitique, le promontoire de Wilson (Wilson’s Promontory) est surnommé The Prom par ses visiteurs réguliers. C’est surtout le parc national le plus populaire du Victoria, ses 80 km de sentiers de randonnée tracés partent à la découverte de longues plages de sable, de pentes montagneuses boisées, de hummocks et de marécages peuplés d’innombrables espèces animales et végétales.
Activités : randonnée, faune & flore, plage

• Le Victoria occidental

Great Ocean Road : à l’ouest de Geelong, la Great Ocean Road longe une des plus belles côtes du monde. Près de Melbourne, elle offre des vues de choix à chaque virage. Elle s’enfonce ensuite à l’intérieur des terres pour franchir les reliefs boisés des Otways puis traverse un paysage de falaises découpées battues par les vagues. Au Port Campbell National Park, d’étranges monolithes appelés les Douze Apôtres les prolongent dans la mer. En continuant vers l’ouest, la route dessert Warrnambool d’où l’on peut observer des baleines australes et des ports pittoresques aujourd’hui reconvertis dans le tourisme.
Activités : paysages, gastronomie, promenades, faunes & flore, pêche, surf, trek

Les Grampians : Le massif des Grampians est l’extrémité sud-ouest de la Cordillère australienne. Le long travail de l’érosion a sculpté des formes spectaculaires sur ces parois de grès, entaillées d’innombrables goulottes et cascades. Que l’on choisisse de le découvrir à pied ou en voiture, le massif offre des paysages sauvages extraordinaires avec une faune et une flore remarquablement diversifiée, des peintures rupestres aborigènes, des sites d’escalades…Tout pour séduire les adeptes du grand air !
Activités : randonnée à pied ou à vélo, faune & flore, escalade, art aborigène

Champs aurifères et thermes (Ballarat, Bendigo) : les villes historiques de Ballarat et Bendigo furent les témoins de la ruée vers l’or, il en reste un riche héritage d’édifice majestueux ou pittoresques. C’est aussi un secteur qui se prête au repos avec les stations thermales de Hepburn Springs et Daylesford qui attirent les Melbourniens depuis les années 1870. 
Activités : histoire, musée, thermalisme

Murray River (Mildura, Echuca) : Echuca est le centre des bateaux à aubes sur la Murray River et le point idéal pour y faire un tour avec déjeuner et dégustation de vin. Plus en amont vous pourrez explorer la ville pionnière historique de Swan Hill. Et en remontant encore plus au nord, laissez-vous tenter par la gastronomie et les bons vins parmi les vergers d’agrumes et les vignobles de cette oasis animée de l’arrière-pays qu’est Mildura. 
Activités : histoire, musée, croisière, œnologie

• Le Victoria oriental

Le Gippsland : ce littoral magnifique est protégé pour une grande part par des parcs nationaux. Plages désertes, lagunes et criques se succèdent sur environ 400 km. Les Gippsland Lakes forment le plus long réseau de voies navigables du continent. L’immense ruban de dunes, la 90 Mile Beach, qui les sépare de l’océan constitue une rare curiosité naturelle, à l’instar des bancs de sable de la Mitchell River. Oiseaux, poissons, phoques et manchots y abondent. La côte attire surtout pêcheurs, plaisanciers et plongeurs. Croajingolong National Park dans la partie nord est certainement l’un des plus beaux parcs côtiers du pays même si cet itinéraire est moins reconnu que la Great Ocean Road.
Activités : paysages, promenades, faunes & flore, pêche, surf, trek, fruits de mer

Haut pays et région alpine : on y pense rarement mais il est possible de pratiquer le ski ou le snowboard en Australie. Mount Hotham, Mount Buller et Falls Creek sont les principales stations. Vous pourrez également vous adonner au vélo, au 4×4 et randonner pour admirer la beauté granitique exceptionnelle de Mount Buffalo. La région de Rutherglen possède également des vignobles bordés, Beechworth est l’une des villes historiques de la ruée vers l’or. 
Activités : randonnée à pied ou à vélo, faune & flore, escalade, ski, 4×4, oenologie

Quand vous y rendre :

Le Victoria possède une importante diversité climatique avec une partie chaude et sèche au nord-ouest mais aussi des étendues enneigées au nord-est. Les précipitations annuelles ont une amplitude de 250 mm à certains endroits à plus de 1 800 mm dans certaines régions montagneuses. Melbourne a une météo changeante, mais généralement la ville profite d’un climat tempéré avec des étés chauds, des printemps et des automnes doux, et des hivers frais.
Les températures moyennes vont de 14 °C en hiver à 25 °C en été.
Les précipitations sont les plus fortes de mai à octobre.

Darwin et Uluru

Le Territoire du Nord ou Northern Territory a une superficie plus de deux fois supérieure à celle de la France pour une population inférieure à 180 000 habitants. Ses paysages sont souvent exceptionnels, désertiques tel le célèbre monolithe Uluru (Ayers Rock), mais aussi luxuriants comme dans le Kakadu National Park. Ses deux villes principales, Darwin sur le littoral verdoyant de la côte nord et Alice Springs au cœur de l’aride Red Centre, sont séparées par plus de 1000 km. Les voyageurs empruntent généralement la Stuart Hwy et ne la quittent que pour faire une escapade vers les sites emblématiques mais il est possible de s’en écarter un peu pour visiter des communautés aborigènes isolées, passer une nuit sous les étoiles, partir en randonnée dans la forêt humide ou dans des gorges…

A découvrir :

LE RED CENTER OU CENTRE ROUGE

Alice Springs : d’abord baptisée Smart, l’unique véritable ville du Red Centre se développa à partir de 1888 près d’un relais de l’Overland Telegraph bâti quelques années plus tôt à côté d’un trou d’eau permanent. Isolée au cœur du désert, la ville ne grandit que lentement jusqu’au boom touristique des années soixante-dix. Alice Springs accueille désormais chaque année près de 400 000 visiteurs qui viennent découvrir les merveilles naturelles qui l’entourent. Vous pourrez depuis la colline d’Anzac Hill observer les magnifiques couchers de soleil sur l’outback et l’une des attractions de la ville est le musée Royal Flying Doctor Service.
Activités : musée, histoire

Mac Donnell Ranges : les Mac Donnell Ranges s’étendent d’ouest en est de part et d’autre d’Alice Springs et culminent à 1 511 m d’altitude. Ce sont les seules montagnes qui subsistent d’une chaîne jadis aussi imposante que l’Himalaya. Le massif garde dans ses plis les traces de mouvements géologiques qui eurent lieu il y a 300 millions d’années, et défilés, trous d’eau et sentiers de randonnée permettent d’agréables promenades d’une journée.
Au sud, le Finke Gorge National Park renferme une étrange oasis au cœur de terres arides, la Palm Valley où pousse une espèce végétale très ancienne appelée palmier-chou par les Australiens.
Activités : faune & flore, art aborigène, promenades

Chambers Pillar : site accessible uniquement en 4 x 4 à 160 km au sud d’Alice Springs, l’érosion a dégagé cet obélisque, site sacré pour les Aborigènes, formé de grès rouge et jaune qui se déposa il y a plus de 350 millions d’années. Haut de 50 m, il servit de point de repère aux premiers explorateurs de la région et nombre d’entre eux, tel John Ross en 1870, gravèrent à sa base leur nom et la date de leur passage.
Activités : 4×4, paysage, faunes & flore

Henbury Météorites : c’est la chute d’une météorite qui, il y a des milliers d’années, creusa ce groupe de douze cratères à 147 km au sud-ouest d’Alice Springs. Des Aborigènes assistèrent sans doute à l’événement car l’un des noms qu’ils donnent au site suggère la chute d’un rocher ardent. Sur le sentier qui fait le tour des cratères (le plus grand mesure 180 m de diamètre et 6 m de profondeur), des panneaux signalent tous les points intéressants. 
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Devil’s Marbles : environ 100 km au sud de Tennant Creek, le Devil’s Marbles Conservation Park protège les « Billes du diable », de gros rochers sphériques en granité rouge éparpillés dans une vallée des Davenport Ranges. La science attribue leur origine à la compression, il y a 1700 millions d’années, de lave fluide à l’intérieur de l’écorce terrestre. Pour les Aborigènes, c’est le serpent arc-en-ciel qui les a déposés là. Ils offrent un superbe spectacle au coucher du soleil.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Kings Canyon : Le Watarrka National Park est riche en trous d’eau et en poches de végétation qui permettent la survie de plus de 600 espèces de plantes, 100 espèces d’oiseaux et 60 espèces de reptiles. L’impressionnant défilé du Kings Canyon creusé par des millions d’années d’érosion a des parois de 100 m de haut. Elles conservent les traces fossilisées de créatures marines disparues depuis longtemps et celles des ondulations d’une ancienne mer. Plusieurs sentiers pédestres permettent de faire le tour des gorges et de rejoindre sur la crête des points de vue offrant des panoramas à couper le souffle. Vous pourrez aussi emprunter en 4×4 la Mereenie Loop pour rejoindre Kings Canyon, Glen Helen ou Hermannsburg.
Activités : paysages , randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, 4×4

L’Uluru – Kata Tjuta National Park : devenu un emblème de l’Australie, Ayers Rock, le célèbre monolithe rouge domine de ses 348 m une plaine désertique à 460 km au sud-ouest d’Alice Springs. Merveille de la nature, Ayers Rock est protégé depuis 1958 par un parc national inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. En 1985, le gouvernement en céda sa propriété aux Aborigènes, pour qui toute la région reste sacrée, et le rocher retrouva son nom ancestral d’Uluru. Loué par les Aborigènes à l’Australian Nature Conservation Agency, l’Uluru-Kata Tjuta National Park, comme son nom l’indique, renferme également Kata Tjuta : les 36 dômes de grès jadis appelés les Olgas. Un excellent centre culturel présente des expositions et des documents audiovisuels sur le parc et sur les mythes et les coutumes des Aborigènes. 
Activités : paysage, art aborigène, promenades, faune & flore

• DARWIN ET LE TOP END

Darwin : ville agréable, cosmopolite, jeune et multiculturelle, Darwin doit une part de sa prospérité à l’industrie minière et au tourisme. Des voiliers du port aux terrasses des restaurants, des musées historiques aux galeries d’art aborigène, Darwin ne manque pas d’attraits pour les touristes. C’est une base de départ pour les célèbres parcs nationaux de Kakadu, de Litchfield qui ne sont qu’à quelques heures de route et les exceptionnelles Tiwi Islands facilement accessibles en bateau. 
Activités : musée, histoire, gastronomie

Kakadu National Park : Le plus vaste parc national d’Australie est situé sur des terres qui appartiennent aux Aborigènes même s’ils en laissent la gestion au gouvernement. Le parc national protège tant de richesses naturelles et culturelles (milliers de peintures rupestres comme à Ubirr et Nourlangie Rock) qu’il a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Escarpements de grès rouges, cascades (Jim Jim Falls et Twin Falls), forêt tropicale, mangrove, bras morts de rivière (billabongs), plaines inondables, ces paysages d’une rare variété abritent des milliers d’animaux aisés à observer en saison sèche comme dans le secteur de Yellow Water et East Alligator River. En revanche, la saison humide, le wet, rend inaccessibles certaines parties du parc.
Activités : paysages , randonnée, faune & flore

Litchfield National Park : ce vaste parc national est très apprécié des habitants de Darwin car il ne se trouve qu’à 140 km au sud de leur ville. Il renferme de denses forêts pluviales, des cascades, des gorges et, aux Florence Falls, Wangi Falls et Buley Rockhole, des bassins profonds où l’absence de crocodiles permet de se baigner en sécurité. On y voit également des termitières géantes. Plus au sud, les blocs de grès de la Lost City (Cité perdue) ressemblent à des ruines
Activités : paysages , randonnée, faune & flore

Katherine et Nitmiluk National Park : le bourg de Katherine, sur la rivière du même nom à 300 km au sud de Darwin, est à la fois un pôle régional animé et une importante destination touristique du Top End. À 30 km à l’est de Katherine commence le célèbre Nitmiluk (Katherine Gorge) National Park. Treize gorges taillées en enfilade dans un plateau de grès rouge vieux de 1650 millions d’années y forment un impressionnant ravin sur le cours de la Katherine River. Canoë et bateau offrent les meilleurs moyens de découvrir ces défilés ornés de peintures rupestres. Neuf d’entre eux sont navigables en canoë et il est possible de camper. Propriétaires du parc qu’ils gèrent avec la Parks and Wildlife Commission du Territoire du Nord, les Jawoyn proposent des promenades en bateau. Baignades et courtes marches agrémentent les escales. 
Activités : randonnée, faunes & flore, culture aborigène, kayak

Gregory National Park : 
Une terre aborigène la divise en deux parties. La partie la plus à l’est renferme 50 km des gorges de la Victoria River. La partie occidentale du parc, la plus importante, permet d’effectuer d’excitantes promenades en bateau à la recherche de crocodiles. À l’ouest, de hautes falaises dominent la magnifique Limestone Gorge appréciée des pêcheurs
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, observation crocodiles

Keep River National Park : situé à seulement 3 km de la frontière de l’Australie-Occidentale, ce parc national qui protège les gorges de la Keep River renferme des sites d’art rupestre parmi les plus anciens du continent. Le parc, jadis l’emplacement d’un village aborigène, offre de superbes sentiers de randonnée pour tous les niveaux.
Activités : randonnée, faunes & flore, art aborigène

Terre d’Arnhem : ce vaste territoire sauvage, au patrimoine aborigène exceptionnel appartient au peuple Yolngu qui vit dans cette région depuis des milliers d’années. Les Yolngu ont conservé un lien culturel et spirituel intense avec leur terre ancestrale, ce qui vous promet d’authentiques expériences indigènes, le célèbre instrument de musique australien, le didgeridoo, est originaire de cette région.
Activités : randonnée, faunes & flore, culture aborigène

Quand vous y rendre :

Dans le Territoire du Nord (Top End), on distingue la saison humide (d’octobre à avril) et la saison sèche (de mai à septembre). Alice Springs a des étés très chauds et des hivers froids avec températures parfois négatives durant la nuit.
Darwin a également deux saisons distinctes, la saison sèche de mai à octobre avec des températures oscillant entre 21 et 32 °C et la saison des pluies de novembre à avril avec des températures oscillant entre 25 et 33 °C.

Queensland et la Grande Barrière de corail

Situé en zone subtropicale et tropicale, le Queensland, parfois surnommé l’« État du soleil », est une région de vacances idéale. La Grande Barrière de Corail, qui s’étire sur 2200 km le long de la côte nord-est, est le plus vaste ensemble corallien du monde et contribue grandement à la renommée de l’État, troisième grande destination touristique de l’Australie après Ayers Rock et Sydney. Mais les richesses du Queensland incluent aussi la péninsule du cap York, la forêt tropicales de Daintree, les merveilleux littoraux de la Sunshine Coast et de la Gold Coast. Passé les montagnes, de vastes plateaux cultivés s’étendent vers l’ouest avant de laisser la place aux étendues désertiques de l’Outback.

A découvrir :

• Brisbane

Troisième ville d’Australie après Sydney et Melbourne, Brisbane est réputée pour la beauté de son cadre, la douceur de son climat, son atmosphère accueillante et décontracté avec sa végétation tropicale. La scène culturelle s’y est très développée ces dernières années, vous y trouverez d’excellents restaurants et une vie nocturne dynamique. Vous pourrez ici faire du jogging, du vélo, du kayak ou de l’escalade, vous balader dans les marchés en plein air ou vous prélasser sur une plage artificielle bordée de palmiers, à quelques pas des gratte-ciel dominant les méandres de la Brisbane River.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

• Sunshine et Gold Coast

Deux des régions balnéaires
les plus populaires
d’Australie entourent Brisbane. 
Au sud, la célèbre Gold Coast aligne sur 75 km des immeubles d’appartements, des hôtels de luxe, des centres commerciaux, des boîtes de nuit, casinos et surtout, 42 km de plages de sable. Le jour, les distractions ne manquent pas : spectacles de dauphins au Sea World, montez sur les manèges les plus hauts et les plus rapides du monde à Dreamworld ou sautez dans les vagues géantes de la piscine de Wet ’n’ Wild Water Park.
Au nord, la Sunshine Coast, plus élégante, a moins succombé à l’attrait des gratte-ciel et des néons. Noosa, petite Canne australienne, combine plages immaculées et forêt tropicale, ne louper pas le parc national de Noosa qui vous permettra de rencontrer des koalas. À l’intérieur des terres, le Great Dividing Range sillonné de superbes sentiers de randonnée abrite de florissantes communautés d’artisans et permet de découvrir de merveilleux panoramas. 
Activités : plage, parc d’attraction, vie nocturne, surf

• Parc nationaux autour de Brisbane

Springbrook et Lamington National Park : à l’ouest de la Gold Coast. Dans une région qui fut soumise à une intense activité volcanique, le relief est des plus tourmentés. Grâce à l’humidité du climat, la végétation tropicale (fougères, mousses, orchidées, lianes…) particulièrement luxuriante, peut être appréciée à partir d’innombrables sentiers de randonnée qui parcourent collines, gorges et falaises. 
Activités : randonnée, faune & flore

• Fraser Island

S’étendant sur 145 km de long et 24 km de large, Fraser est la plus grande île de sable du monde. Vous pourrez la découvrir en 4×4, en avion ou en randonnée. Son écologie sans équi¬valent lui a valu d’être inscrite au « patrimoine mondial » en 1992. Contrairement à la plupart des îles de sable, désertiques, Fraser est recouverte de forêts luxu¬riantes qui survivent à partir des nutriments contenus dans 15 cm seulement de terre arable superficielle. Le paysage de l’île change sans cesse, des broussailles typiquement australiennes aux marais couverts de roseaux, entourés de satinay hauts de 60 m, sans oublier les vastes étendues de forêt tropicale, à la végétation si dense qu’elle occulte presque la lumière solaire. Au milieu des forêts s’égrènent plus de 200 lacs, les uns au-dessus, les autres au-des-sous du niveau de la mer. Certains ont des eaux couleur thé, d’autres sont d’un bleu parfait. Le lac Mackenzie, par exemple, évoque un paysage des Caraïbes.
Activités : randonnée, 4×4, faune & flore, plage

• Archipel des Whitsundays

Au large de la côte nord-est du Queensland, les Whitsundays sont un paradis tropical dans la mer de corail protégé par la grande barrière de corail. Constitués de 74 îles, 7 îles seulement possèdent des complexes touristiques. C’est l’un des meilleurs endroits en Australie pour pratiquer la voile. Vous pourrez louer un voilier avec ou sans skipper et découvrir d’une manière privilégié l’Archipel. 
Daydream Island, facilement accessible est idéal pour les famille.
Long Island se distingue par son côté plus sauvage avec peu d’infrastructure et des hôtels de charme de plus petite capacité.
Hamilton Island, plus peuplé que d’autres îles offre également une plus grande palette d’hébergements et d’activités.
Et ne loupez pas Whitehaven Beach, plage de sable blanc très fin qui en fait l’une des plus jolies des Whitsundays, voire au monde.
Activités : randonnée, croisière, location de voilier, faune & flore, plage, plongée, snorkeling

• Les autres îles du Queensland

Lady Elliot Island (Southern Reef Island) : À la limite sud de la Grande Barrière de corail, Lady Elliot est une île corallienne prisée des plongeurs, des amateurs de snorkeling et des tortues de mer qui viennent pondre leurs œufs sur son rivage. De nombreuses espèces d’oiseaux tropicaux y nichent et s’y repro¬duisent, mais c’est le paysage sous-marin exceptionnel qui constitue de loin l’at¬traction majeure.

Heron Island (Southern Reef Island) : Avec le monde sous-marin accessible directement depuis sa plage, Héron Island offre des conditions idéales pour la plongée et le snorkeling. Classée parc national, à l’exception du tiers nord-est, on y trouve un complexe hôtelier accessible en bateau ou en hélicoptère.

Wilson Island (Southern Reef Island) : Accessible depuis Heron Island, vous pourrez aller jouer au Robinson Crusoe sur cette île sauvage et retirée où ont été installées six tentes permanentes et confortables. Elle présente des plages splendides avec de jolies spots de snorkeling.

Green et Fitzroy Island (au large de Cairns) : A 45 minutes en bateau ou accessible en hydravion depuis Cairns, ces superbes îles coralliennes compte des sentiers pour découvrir la faune et la flore des îles et des sites de snorkeling. Possibilité d’excursion à la journée depuis Cairns ou hébergement sur place.

Lizard Island (au large de Cairns) : Accessible en avion depuis Cairns et isolé du reste du monde, elle possède de superbes plages et de luxueux complexes hôteliers idéal pour le farniente mais qui vous proposeront aussi deux des plus fameux sites de plongée en Australie.

Orpheus Island (au large de Cairns) : Accessible en hélicoptère depuis Cairns et isolé du reste du monde, cette ile possède également de superbes plages et de luxueux complexes hôteliers idéal pour le farniente.

Moreton Island (au large de Brisbane) : le parc national couvre 98 % de l’île, ce qui en fait un lieu particulièrement préserver. On peut y découvrir la richesse de la vie sous marine, gravir d’immenses dunes de sable. Le complexe touristique de Tangalooma est le seul centre dans la baie à détenir une autorisation pour nourrir les dauphins et les observer dans les meilleures conditions. 
Activités : randonnée, croisière, faune & flore, plage, plongée, snorkeling

• Cairns et la Grande Barrière de Corail

Cairns est une base de départ idéal pour partir à la découverte de la Grande Barrière de Corail. Classée au patrimoine mondial, les eaux recèlent 2000 espèces de poissons, d’innombrables espèces de coraux durs et mous, quelques 500 variétés d’algues, éponges, crustacés…Un paradis pour les plongeurs de tous niveaux. En excursion à la journée ou en séjournant sur l’une des îles, vous pourrez y pratiquer snorkeling et plongée bouteille. 
Activités : croisière, faune & flore, plage, plongée, snorkeling, gastronomie

• Forêt tropicale et parcs nationaux au nord de Cairns

S’étendant de Mossman vers Cairns, Cape Tribulation et Cooktown, la forêt tropicale humide australienne est vieille d’au moins cent millions d’années (la forêt amazonienne étant seulement âgée de dix millions d’années). La forêt humide du nord du Queensland, aujourd’hui protégée par de nom-breux parcs nationaux, possède la plus grande diversité biologique du monde. On y rencontre plus d’un cinquième des espèces d’oiseaux d’Australie, un quart des reptiles, un tiers des marsupiaux, un tiers des batraciens et les deux cinquièmes des plantes, réunis sur moins d’un millième de la masse continentale.

Daintree National Parc : à 2 heures de Cairns, vous pourrez y faire un circuit à la journée. A Cape Tribulation débute la piste mais c’est une bonne base pour explorer la région. De nombreux sentiers de randonnées existent pour découvrir cette faune et flore exubérante. C’est l’un des rares endroits où la forêt pluviale s’étend jusqu’au bord de l’océan avec des plages préservées aux eaux chaudes et tropicales peu profondes. Pour les plus aventuriers, suivez la trace des premiers explorateur et empruntez en 4×4 la piste de Bloomfield Track qui relie par la côte Cooktown, ville avec quelques jolies bâtiments historiques.
Activités : randonnée, faune & flore, 4×4, site historique

Lakefield National Parc : d’une superficie d’environ 540 000 ha, le deuxième parc national du Queensland par la taille protège des paysages variés sillonnés de rivières et souvent marécageux. Dans sa partie centrale vivent de nombreux oiseaux tels que grues d’Australie et aigrettes. Pendant la saison humide, de décembre à avril, les cours d’eau en crue rendent la majorité de la réserve naturelle inaccessible.
Activités : randonnée, faune & flore, 4×4, ornithologie

Wooroonooran National Parc : cette forêt humide englobant ruisseaux, cascade, sentiers de randonnée offre aux visiteurs une variété d’activités comme canoë, VTT, trek… Vous pourrez également emprunter le Mamu Rainforest Canopy Walkway d’où vous surplomberez la canopée et avoir une vue panoramique sur la forêt tropicale. 
Activités : VTT, faune & flore, canoë, ornithologie

• Aux alentours de Cairns

Port Douglas : à 75 km de Cairns, à 1h de la grande barrière de corail, ce centre touristique a en partie gardé son charme de village de pêcheurs, c’est un lieu agréable pour une excursion sur le récif au large.
Activités : culture, gastronomie, vie nocturne

Mossman : ce petit village est principalement reconnu pour les Mossman Gorge dont les eaux translucides vous invitent à la baignade.
Activités : VTT, faune & flore, canoë

Atherton Tableland : à l’ouest de Cairns, le plateau d’Atherton domine les plaines côtières, culminant à 900 m d’altitude. Un climat plus frais, des pluies abondantes et un riche sol volcanique en font une des plus fertiles régions agricoles du Queensland. Le National Trust a classé le village de Yungaburra pour ses nombreux bâtiments historiques. Non loin, un lac aux eaux vertes occupe le cratère de 60 m de diamètre creusé dans le Mount Hypipamee. Son mode de formation reste inexpliqué, même si ses parois de granite éliminent l’hypothèse d’une origine volcanique. Les plus spectaculaires chutes d’eau de la région coulent à Millaa Millaa.

• Townsville

Troisième ville du Queensland, outre ses 320 jours d’ensoleillement annuel, Townsville offre de superbes spots de plongée, d’excellent musées, un immense aquarium et c’est également un point de départ pour les excursions vers la grande barrière de corail. La région de Townsville vous séduira avec ses paysages naturels et des petites villes datant de l’époque de la ruée vers l’or.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

• Mackay

La petite ville de Mackay est idéale pour déguster fruits de mer frais, de fruits tropicaux. Le parc national du cap Hillsborough offre de jolies randonnées, et vous pourrez partir observer des ornithorynques sur la Broken River dans le parc national d’Eungella. C’est également un lieu de départ vers une île de la Grande barrière de corail à la voile ou en hydravion. Vous pourrez également visiter l’une des plus grandes mines de charbon à Blair Athol. 
Activités : gastronomie, histoire

• Vers l’intérieur

Carnarvon National Park : Témoignage spectaculaire de la beauté des grands espaces australiens, la Carnarvon Gorge est l’une des perles du Queensland. Ce canyon long de 30 km et haut de 200 m a été sculpté au fil des millénaires par le Carnarvon Creek et ses affluents dans une roche sédimentaire tendre. Semblant surgi d’un autre monde, il est couvert d’une végé¬tation luxuriante, qui abrite une faune et une flore variées. Les Aborigènes installés dans la région pendant des milliers d’années y ont exécuté des peintures rupestres et trois sites sont ouverts au public.
Activités : randonnée, faune & flore, culture aborigène

Boodjamulla National Park (Lawn Hill) : Cette oasis de l’outback dans les hauts plateaux du nord-ouest du Queensland, ensemble de gorges de grès rouge alimentées par une source et bordées de palmiers, est un véritable havre de paix pour les animaux. L’ampleur des falaises de grès qui bordent la gorge, ses eaux émeraude et la végétation luxuriante en font une splendeur visuelle. Les Waanyi occupent le site depuis quelque 30 000 ans, et les pein¬tures rupestres abondent. Dans le sud du parc se trouvent le champ de fossiles de Riversleigh, classé au Patrimoine Mondial. Vous pourrez découvrir toutes ces merveilles à pied ou en canoë.
Activités : randonnée, faune & flore, culture aborigène

Quand vous y rendre :

Le climat du Queensland se caractérise par de faibles précipitations, des étés très chauds à l’intérieur, une saison de mousson au nord et des conditions tempérées chaudes le long de la bande côtière. 
Cairns bénéficie d’un climat tropical, avec des étés très chauds et humides et des hivers doux et secs. Les précipitations les plus importantes sont entre janvier et mars. Les températures pendant la journée atteignent entre 23 et 31 °C en plein été et descendent à 18 °C en plein hiver. Des cyclones tropicaux balaient parfois les régions du littoral entre novembre et mai.

Adélaïde et le Sud

Dans l’esprit de la plupart des Australiens, l’Australie-Méridionale est synonyme de vin avec la célèbre Barossa Valley. Viennent ensuite deux grands sites, les massifs montagneux des Flinders Ranges riche en culture aborigène et les plaines désertiques du Nullarbor. Mais les beautés de cet État ne se limitent pas à ces quelques cartes postales. Au large de la Fleurieu Peninsula, Kangaroo Island abrite une faune rare où l’on rencontre à l’état sauvage phoques, lions de mer, kangourous et koalas. A l’est, la Murray River plus grand fleuve australien serpente de la frontière du Victoria jusqu’à l’océan austral. Vers le nord, on rentre dans l’Outback avec ses déserts et les mines d’opale de Coober Pedy. Adelaide, sa capitale, est une ville élégante qui offre le meilleur de la culture australienne avec des festivals et une scène artistique de niveau international.

A découvrir :

• Adélaide

Capitale de l’État, Adélaïde constitue la meilleure base pour partir à la découverte de la région. La ville s’étend à l’est du Cape Jervis et au pied des collines des Mount Lofty Ranges sur une plaine côtière frangée par les plages de sable blanc du Golf St Vincent. Aérée et élégante, elle renferme de nombreux sites historiques, musées, marchés…
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

• Aux alentours d’Adelaide

Les vignobles de la Barossa Valley : La Barossa Valley est, avec la Hunter Valley, la plus importante région viticole d’Australie, tant par la qualité des crus que par la quantité de la production. Sa situation, à 50 km seulement d’Adélaïde, a aussi contribué à son succès. En quelques décennies, la vallée est devenue un haut lieu du tourisme australien. Les vignes de la Barossa Valley, qui s’étendent sur des milliers d’hectares, comprennent une quarantaine de vignobles, tous en bonne place sur la liste des vins les plus appréciés du monde.
Activités : gastronomie, œnologie, promenades à pied ou à vélo

Autres vignobles de la région : quatre autres grands vignobles, tous à quelques heures de route d’Adélaïde, produisent d’excellents crus. A 130 km au nord d’Adélaïde Clare Valley proposent aux visiteurs des dégustations de leurs meilleurs produits. On accède aux 40 domaines viticoles de la région de Southern Vales en se contentant de suivre les panneaux indiquant MacLaren Vale, à 42 km au sud d’Adélaïde sur la péninsule de Fleurieu. Dans la partie sud-est de l’État, les vignobles de Coonawarra produisent des vins rouges dont la réputation a largement dépassé les frontières australiennes. Ceux de Keppock et de Padthway sont en train de rattraper leur retard.
Activités : gastronomie, œnologie, promenades à pied ou à vélo

Kangaroo Island : au sud d’Adélaide, l’isolement de l’île a empêché la prolifération de prédateurs, renards et rats, aussi l’île offre-t-elle un refuge à de nombreux animaux et oiseaux australiens que protègent dix-neuf réserves naturelles. Des manchots se montrent souvent le soir à Kingscote et Penneshaw, et Seal Bay, sur la côte sud, abrite une importante colonie d’otaries. Dans le Flinders Chase National Park, des kangourous peu farouches n’hésitent pas à mendier de la nourriture
Activités : randonnée, faune & flore, baignade

La côte sud-est et le Coorong National Park : L’embouchure de la Murray River est un immense labyrinthe d’estuaires, de lagons, de péninsules et de bancs sablonneux. Cet ensemble fait partie du Coorong National Park, havre pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs et d’oi¬seaux aquatiques. Les plus beaux endroits de ce parc national (créé en 1966) sont les dunes de la péninsule de Younghusband, qui séparent les basses eaux du Coorong de l’océan. Des colonies de pélicans, de sternes et de mouettes vivent en per-manence sur les îlots du Coorong. Cette portion du littoral est réputée pour la qualité de ses mollusques et crustacés.
Activités : randonnée, faune & flore, plage, gastronomie

• Flinders Ranges National Park

Depuis Crystal Brook, au-dessus de la Clare Valley, le massif des Flinders Ranges s’enfonce de 400 km vers le nord dans l’Outback. Plusieurs parcs nationaux y protègent une riche faune et de somptueux paysages. Dans la partie la plus au sud, le Mount Remarkable National Park est réputé pour ses fleurs sauvages et ses excellents sentiers de randonnée. Environ 50 km plus au nord, un train à vapeur restauré, le Pichi Richi Railway, part du village de Quorn pour une promenade touristique. Sa plus célèbre attraction est le Wilpena Pound, un bassin naturel surélevé d’une superficie de 90 km2 au pied d’une falaise de 500 m de hauteur. Au nord, le Gammon Ranges National Park recèle également de magnifiques sentiers pédestres. Le village touristique d’Arkaroola, réserve naturelle privée, propose des excursions.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, train

• Le Far North

Démesuré et presque entièrement désertique, l’Outback de l’Australie-Méridionale recèle des paysages exceptionnels, immenses lacs salés ou défilés creusant d’austères montagnes érodées. Faune et flore ont su s’adapter à l’aridité et à la chaleur qui y règnent la majeure partie de l’année ; une vie intense et des centaines d’espèces de fleurs sauvages profitent ainsi de la- moindre pluie d’hiver. Le long de pistes mythiques, les visiteurs aventureux peuvent faire escale dans d’anciennes villes minières et ferroviaires.

Coober Peddy : au sein d’un paysage poussiéreux et hostile à 850 km au nord-ouest d’Adélaïde, la ville de Coober Pedy présente un visage particulièrement désolé qu’utilisa George Miller pour le tournage de Mad Max 3. Elle doit son existence aux seules opales, découvertes en 1915, dont elle fournissait 70 % de la production mondiale. Maisons, magasins, hôtels et même église y sont aménagés sous terre pour échapper à des températures oscillant entre 50 °C dans la journée et 0  » les nuits les plus fraîches. 
Activités : paysages, mines d’opales

Lake Eyre : le lac Eyre, dont le point le plus bas se trouve à 15 m sous le niveau de la mer, est le plus grand lac salé d’Australie, le poids de sa couche de sel est estimé à 400 millions de tonnes. Une maigre végétation pousse dans la région mais le paysage change brutalement les rares années où le lac se remplit d’eau : fleurs sauvages et oiseaux aquatiques apparaissent alors.
Activités : paysages, 4×4

• Vers l’Ouest

Coffin Bay : A l’ouest de la pointe sud de la péninsule d’Eyre, ce parc national protège la péninsule de Coffin Bay, région riche en oiseaux. Falaises et plages de sable jalonnent un littoral réputé pour ses eaux poissonneuses. Le petit village balnéaire de Coffin Bay est le paradis des amateurs d’huitres. Vous pourrez nager avec des otaries dans la baie de Baird et pour plus d’adrénaline il est possible de plonger dans une cage avec le grand requin blanc au large de Port Lincoln.
Activités : activités nautiques, huitres et fruit de mer, observation de baleine, randonnée

Nullarbor Plain : 
Depuis Nundroo, à environ 150 km à l’ouest de Ceduna, l’immense désert de la « plaine sans arbres » s’étend sur plus de 300 km. On peut le traverser en train avec le Trans-Australian Railway, mais celui-ci passe à l’intérieur de terres d’une désespérante platitude, tandis que la route, l’Eyre Highway, plus proche de la côte, permet de découvrir quelques sites intéressants. 
Au sud du village de Nundroo, Fowlers Bay attire des pêcheurs épris de solitude. Après Yalata commence le Nullarbor National Park. L’Eyre Highway le traverse en longeant le littoral dont les falaises ménagent de beaux panoramas de la Grande Baie australienne. Le plus long réseau de galeries naturelles du monde court sous la Nullarbor Plain et de nombreuses grottes s’ouvrent dans la région de la frontière. Elles ne sont pas aménagées et sont réservées aux spéléologues avertis.
Activités : pêche, huitres et fruit de mer, paysages, observation de baleine

Quand vous y rendre :

L’Australie du Sud a un climat très chaud et sec vers l’intérieur et plus doux et humide vers le sud. Les hivers sont généralement doux et humides Adélaïde avec des étés très chauds et secs. Les précipitations en janvier et en février (été) sont en moyenne de 20 mm, mais des mois sans pluie ne sont pas rares. Juin est le mois le plus humide avec des précipitations d’environ 80 mm. Les maximales de température sont de 29 °C en été et de 15 °C en hiver.

Perth et le Grand Ouest

Territoire représentant le tiers de la surface totale de l’Australie, c’est le plus grand état du pays. On peut la découper en 2 parties, Perth et le Sud Ouest, le nord de Perth et les Kimberley. 
Perth, métropole moderne la plus isolée de la planète car située à des milliers de kilomètres de la grande ville la plus proche est reconnu pour son rythme de vie décontracté. La région qui l’entoure recèle de superbes forêts et de magnifiques paysages côtiers. À l’est, dans l’immense Nullarbor Plain, des champs de blé cèdent la place au désert de l’intérieur et aux champs aurifères. Au sud, la région viticole de Margaret River est aujourd’hui renommée. 
Les voyageurs qui se risquent au nord de Perth peuvent mieux percevoir l’immensité de l’Australie-Occidentale. La région recèle de somptueux trésors naturels, tels les fonds coralliens du Ningaloo Reef et Shark Bay, l’étrange Pinnacle Désert, les défilés du Kimberley et les étonnants Bungle Bungles.
Terre de contraste, l’Australie de L’Ouest séduira le voyageur amoureux des grands espaces.

A découvrir

• Perth

Située le long de la paisible Swan rivière et jouissant d’un superbe climat, Perth est une ville moderne et prospère. Cette capitale allie les attraits d’une grande ville à ceux d’un beau cadre naturel. Cosmopolite et raffinée, elle offre une myriade d’activités culturelles, de restaurants et de bars. C’est généralement la base de départ pour partir à l’exploration du sud ou du nord.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

• Vers le sud de Perth

Fremantle et Rottnest Island : A moins de 20 km à l’ouest de Fremantle, cette île sablonneuse de 11 km sur 4 km est une destination touristique populaire. Sur le littoral, plages de sable, criques rocheuses et lacs salés se prêtent à de nombreuses activités nautiques et aquatiques. On peut voir récifs coralliens et épaves depuis des bateaux à fond transparent ou en plongée. L’île est interdite aux voitures privées et on peut en faire le tour à vélo. Vous rencontrerez certainement des petits marsupiaux appelés quokkas.
Activités : activités nautiques, flore & faune, promenades à pied ou à vélo
Vignobles de Margaret River : avec ses jolies routes de campagne cette région viticole produit d’excellents chardonnays et bordeaux. Cela s’accompagne d’une excellente gastronomie avec de bons restaurants, fromagers et chocolatiers.
Activités : œnologie, gastronomie, paysages

La côte sud : là où se rencontrent l’océan indien et austral le climat est souvent plus frais et venteux. Vous pourrez observer et nager avec les dauphins dans les eaux turquoise de la magnifique baie de Geographe Bay. Dans le Yalgorup National Park, vous pourrez observer des trombolithes descendant des plus vieux organismes vivant de la planète. La Lake Cave est l’une des 200 grottes près de Margaret River dont les concrétions calcaires composent un décor féerique. Flinders Bay près d’Augusta est un site prisé des véliplanchistes et aussi d’observation des baleines de Septembre à Décembre. Le parc national d’Entrecasteaux offre de magnifiques étendues sauvages de lande, dunes, falaises et plages avec en arrière plan les hautes forêts de la région. De Juin à Octobre, vous retrouverez les baleines vers Albany où vous pourrez également visiter le musée baleinier. Non loin, vous pourrez découvrir les arbres géants du Walpole National Park. Aux environs de Pemberton, vous pourrez emprunter une piste touristique traversant 3 parcs nationaux avec des karris géants, le Dave Evans Bicentennial Tree culmine à 68 m.
En continuant vers l’est jusqu’à Esperance, vous pourrez découvrir les magnifiques parcs nationaux de Stirling Range et Fitzgerald River.
Activités : randonnée, faune & flore, baignade, pêche, surf, observation de baleines

La Nullarbor Plain : plat et extrêmement aride, le sud-est de l’Australie Occidentale n’abrite que quelques petites communautés aborigènes et des centres miniers. La région de Kalgoorlie connut pourtant une importante ruée vers l’or à la fin du siècle dernier, mais les cités qui fleurirent dans le désert sont pour la plupart devenues des villes-fantômes. Vers l’est s’étend la Nullarbor Plain au littoral battu par les vents. L’Eyre Highway la traverse jusqu’en Australie-Méridionale sur une distance de 730 km entre Norseman et la frontière. A 5 km du petit village de Hyden, des milliers d’années d’érosion chimique ont sculpté la « Wave Rock » une étrange et spectaculaire vague de granite. À environ 20 km au nord est des peintures rupestres aborigènes ornent la Mulka’s Cave.
Activités : randonnée, faune & flore, baignade

• Vers le nord de Perth

Coral Coast : les 1100 km de littoral de l’Océan Indien s’étendant de Cervantes jusqu’à Exmouth offrent îles inhabitées, récifs de corail, falaises vertigineuses et plages de sable tout au long de l’année. Le Pinnacles Desert au sud dans le parc national Nambung est une vaste étendue de sable hérissée d’aiguilles de calcaire dont la plus haute atteint 4 m.
Regarder se prélasser et aller faire du snorkeling avec les curieux et joueurs lions de mer à Jurien Bay. 
Partez randonner dans le bush à la découverte de falaises, gorges et formations rocheuses sculptées par la Murchison River et vous baigner dans les piscines naturels du parc national de Kalbarri. Vous pourrez également découvrir en 4×4 le parc national de Cape Range aux spectaculaires chaînes de montagnes calcaires.
Près d’Exmouth, découvrez les récifs coralliens de Ningaloo où vous pourrez nager en compagnie d’inoffensifs requins-baleines, de raies manta et de tortues de mer. A Shark Bay, région classée au patrimoine mondial, vous pourrez nourrir de grands dauphins à Monkey Mia, découvrir les stromatolithes de Hamelin Pool, la plage de coquillage de Shells Beach. 
Activités : randonnée, faune & flore, baignade, pêche, surf, observation de baleines

• Le nord ouest et les Kimberley

L’immense région montagneuse du Kimberley est encore territoire vierge et sauvage. Le climat qui alterne une saison sèche torride et une saison humide aux pluies torrentielles rend la région difficile d’accès. La meilleure saison pour découvrir ses atouts naturels dure d’avril à septembre. 
À Broome, vous pourrez faire une balade à chameau sur la superbe plage de Cable Beach, observer des empreintes de dinosaures à Gantheaume Point et le curieux phénomène naturel du « Staircase to the Moon » et vous acheter une jolie perle de culture. 
Partez en 4×4 explorez la péninsule de Dampier, vous pourrez séjourner dans un camp aborigène et découvrir l’une des plus importantes collections d’art rupestre préhistorique au monde. 
Depuis Derby, allez survoler les chutes d’eau « Horizontal Falls », une autre curiosité de la côte des Kimberley.
Partez à l’aventure et empruntez la légendaire Gibb River Road de Derby à Kununurra (de mai à octobre) où vous pourrez découvrir les surprenants paysages de la chaîne des Bungle Bungles dans le parc national de Purnululu inscrit au patrimoine mondial. 
Plus au sud, le parc national de Karijini offre de grandioses paysages avec ses spectaculaires gorges au fond desquelles se cachent de magnifiques piscines naturelles aux eaux émeraude, ses baobabs, ses chutes d’eau…
Activités : randonnée, faune & flore, baignade

Quand vous y rendre :

Plusieurs climats cohabitent en Australie de l’Ouest. Au nord-ouest, les fortes pluies estivales contraste avec l’intérieur où l’on rencontre essentiellement des zones arides avec des températures élevées en été. Quant au sud-ouest, les hivers sont doux et humides avec des températures autour de 18 °C alors que les étés sont chauds et secs avec des températures moyennes de 31 °C. Les précipitations à Perth sont les plus importantes de mai à septembre.

La Tasmanie

A 200 km du continent australien, distance à couvrir pour franchir le détroit de Bass, se trouve l’État insulaire de la Tasmanie. Ses 500000 habitants se concentrent sur les côtes nord et est, ainsi que dans les villes de Hobart (la capitale) et de Launceston. La forêt couvre 3 millions d’hectares, mais la nature présente une variété inattendue de paysages de plaines, de vallées et de hauts plateaux cernés de pics déchiquetés se reflétant dans les eaux assoupies d’innombrables lacs. La Tasmanie a un très riche capital architectural, historique et naturel. Le lobby écologiste, très actif, s’acharne en effet depuis plus de vingt ans à préserver ces régions restées vierges qui caractérisent la Tasmanie. Un cinquième de son territoire est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Les Aborigènes ont laissé de nombreuses peintures rupestres, et si certains sites restent sacrés et fermés aux visiteurs, d’autres, telles les falaises autour de Woolnorth, permettent à tous d’admirer cet art empreint de spiritualité.

A découvrir

Hobart

La capitale de la Tasmanie s’étage sur sept collines entre l’embouchure de la Derwent River et le sommet du Mount Wellington (1271 m). Deuxième ville fondée en Australie, elle a conservé un riche patrimoine architectural. Comme Sydney, Hobart occupe une baie superbe et reste tournée vers l’océan.
Les quartiers de Macquarie Wharf, Constitution Dock, Salamanca Place qui bordent la Sullivan’s Cove jusqu’au pittoresque village colonial de Battery Point demeurent au cœur de la vie sociale de la cité et sont superbes.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie, vie nocturne

Aux alentours d’Hobart

Le site historique de Port Arthur : La colonie pénitentiaire créée en 1830 sur la péninsule de Tasman recevait les criminels récidivistes. Alors que la déportation depuis le continent de Port Arthur cessa en 1853, le centre de détention ne ferma qu’en 1877. Douze mille hommes avaient alors fait un séjour dans cette institution considérée comme la plus dure de son genre dans l’Empire britannique. Victime de plusieurs incendies après son abandon et restaurée de 1979 à 1986, la colonie de Port Arthur, d’une superficie de 40 ha, est devenue l’attraction
touristique la plus populaire de Tasmanie
Activités : musée, histoire

Bruny Island : À 40 minutes en voiture de Hobart, un ferry assure depuis le port de plaisance de Kettering des liaisons régulières avec Bruny Island. Nommée d’après le chevalier Antoine de Bruny d’Entrecasteaux qui explora la région en 1792, celle-ci comprend en fait deux îles reliées par un isthme étroit. Une demi-heure de route seulement sépare le débarcadère du nord des villages du sud : Adventure Bay et Alonnah. Un temps habitée par des pêcheurs de baleine, Bruny Island est aujourd’hui un paradis pour les pêcheurs et les amoureux des oiseaux. Plages, lagunes et baies abritées s’y prêtent à la baignade comme à la promenade en dromadaire. Des sentiers fléchés sillonnent plusieurs réserves naturelles.
Activités : faune & flore, pêche, promenades à pied ou à vélo

Mount Field National Park : à peine plus de 70 km séparent Hobart du Mount Held National Park fondé en I916, ce qui permet de partir pour des excursions d’une journée le long de chemins bien entretenus traversant diverses flores tasmaniennes. Le sentier le plus court est aussi celui qui connaît le plus de succès. Il commence juste après l’entrée du parc et conduit au sein de la forêt pluviale jusqu’à la cascade de Russell Falls.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore

La côte Est

Freycinet National Park : la longue et étroite péninsule de Freycinet porte le nom d’un explorateur français qui sillonna le Pacifique Sud à partir de 1800, notamment avec Nicolas Gaudin. Les reliefs granitiques du Hazards Mountains Range y dominent, à l’est, des plages océanes et, à l’ouest, des anses abritées. La plus grande accueille le village de pêcheurs de Coles Bay. À la pointe de la péninsule, le Freycinet National Park renferme de nombreux sentiers qui longent le littoral lagunes. La promenade la plus populaire conduit à Wineglass Bay après une courte mais abrupte montée.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Bicheno : Bicheno forme avec Coles Bay le pôle balnéaire de la côte est de la Tasmanie et sa baie s’emplit en été de pêcheurs, de plongeurs, de plaisanciers et de véliplanchistes. La station tire sa popularité d’une situation abritée qui lui procure des températures moyennes supérieures de quelques degrés aux températures du reste de l’État.
Au nord, le plus petit parc national de l’île, le Douglas Apsley National Park protège la plus vaste forêt sèche sclérophylle de Tasmanie, des taches de forêt pluviale, des gorges, des cascades et de spectaculaires panoramas de la côte. Une randonnée de trois jours, du nord au sud, permet d’en apprécier la diversité.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore

Maria Island National Park : interdite aux voiture, Maria Island abrite quelques vestiges pénitentiaires dans une superbe nature qui ravira les amateurs de randonnée à pied ou en VTT. C’est aussi un lieu privilégié pour l’observation d’oiseaux, la plongée et le snorkeling.
Activités : paysages , randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée, snorkeling

Mt William National Park : isolé, ce parc avec ses paysages de lande côtières permet d’observer les kangourous géants de Tasmanie menacé de disparition. Interdite aux voiture, Maria Island abrite quelques vestiges pénitentiaires dans une superbe nature qui ravira les amateurs de randonnée à pied ou en VTT. C’est aussi un lieu privilégié pour l’observation d’oiseaux, la plongée et le snorkeling.
Activités : paysages côtiers, randonnée, faunes & flore, plongée, surf, pêche

Vers le Nord

Launceston : Troisième ville fondée en Australie, Launceston possède une ambiance pleine de charme grâce à ses bâtiment anciens, ses espaces verts, ses galeries d’artisanat et ses rues pentues bordées de maison en bois. A Cataract Gorge Reserve vivent des oiseaux, des kangourous et d’autres animaux spécifiques à l’Australie à seulement I5 minutes à pied du centre-ville.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, escalade, deltaplane

Tamar Valley : cette vallée est la principale région viticole de Tasmanie et ses vins sont aujourd’hui reconnus internationalement.
Activités : vignoble , gastronomie

Flinders Island : Prolongeant la pointe nord-est de la Tasmanie dans le détroit de Bass, Flinders Island compte aujourd’hui un millier d’habitants et de nombreux visiteurs viennent y pratiquer la randonnée dans des espaces protégés comme le Strezelecki National Park. La plongée est pratiquée sur les côtes nord et ouest. Au large du littoral méridional, Cape Barren Island abrite le Patriarch Sanctuary, une réserve naturelle d’oies sauvages.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée

King Island : au large de la côte nord-ouest de Tasmanie, King Island, peuplée, entre autres, de puffins et d’éléphants de mer, séduit de nombreux amoureux de la nature. L’île est appréciée aussi par les plongeurs qui viennent ici pour les nombreuses épaves qui reposent dans les eaux proches. Le fromage, la viande de bœuf et les crustacés ont également fait sa réputation.
Activités : randonnée à pied et en VTT, faunes & flore, plongée, pêche, gastronomie

Vers l’Ouest et l’intérieur

Cradle Mountain Lake St Clair National Park : La silhouette caractéristique de la Cradle Mountain est devenue un symbole de la Tasmanie. Le parc national qui renferme ce sommet, le troisième de l’île avec une altitude de 1 560 m, s’étend jusqu’au Lake St Clair. La légendaire randonnée de l’Overland Track traverse de somptueux paysages : forêt pluviale, landes, prairies et gorges ponctuées de cascades. Il faut compter environ cinq jours mais il est également possible d’y effectuer de courtes marches pour découvrir ces fabuleux paysages.
Activités : paysages , randonnée, faunes & flore, survol en hélicoptère

Franklin-Gordon Wild Rivers National Park : ce parc national inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco s’étend autour du Macquarie Harbour. Régions de montagnes creusées de profondes gorges qui draine les fortes précipitations apportées par les vents de l’océan Austral, les rivières y restent indomptées et sont un endroit privilégié pour pratiquer le raft.
La réserve naturelle, où des cimes en quartzite s’élèvent au-dessus de vastes forêts pluviales tempérées, abrite une flore unique dominer par des arbres à bois d’œuvre comme le pin King William et le pin de Huon. La manière simple de visite ce parc sans beaucoup de sentiers est en bateau depuis Strahan. 
Activités : randonnée, faunes & flore, rafting

Southwest National Park : le plus grand parc national de Tasmanie est l’un des derniers endroits sauvages de la planète. Il englobe l’une des dernières étendues de forêt humide tempérée intacte. Lieu grandiose d’une virginité primitive, il abrite une extraordinaire biodiversité. Vous pourrez également effectuer une expédition de plusieurs jours en kayak à partir de Bathurst Harbour.
Activités : randonnée, faunes & flore, kayak

Quand vous y rendre :

La Tasmanie a un climat océanique tempéré doux avec des précipitations réparties tout au long de l’année avec des mois d’hiver un peu plus humides. Les saisons sont bien marquées. Hobart a quatre saisons distinctes. Janvier et février sont les mois les plus chauds et les plus secs avec des moyennes d’environ 21 °C. Climat sous l’influence de l’océan, la météo peut rapidement évoluer.

Canberra

Au sein d’un territoire administrativement autonome à l’intérieur de la Nouvelle-Galles du Sud, la capitale de la fédération australienne fut fondée en 1908 pour mettre un terme à la rivalité entre Sydney et Melbourne. Elle obéit à un plan d’urbanisme qui l’intègre parfaitement à la campagne environnante. Centre politique et administratif du pays, Canberra abrite d’importantes institutions et musés.

A découvrir

• Canberra

Elle abrite certains des plus beaux musées du pays qui présentent de superbes collections artistiques et historiques. On peut citer le National Gallery of Australia, l’Australian War Memorial, le National Film & Sound Archive, le National Museum of Australia. Vous trouverez également de nombreux monument et institutions comme le Parlement, la High Court of Australia et l’Australian National University.
Activités : musée, shopping, culture, gastronomie

• Aux alentours de Canberra

Tidbinbilla Nature Reserve  : à 45 km au sud ouest de la ville kangourous, wal-labies, émeus, koalas et ornithorynque peuplent la Tidbinbilla Nature Reserve
Activités : faune & flore, promenades à pied ou à vélo

Namadgi National Park : un peu plus au sud, ce parc avec ses 8 montagnes culminant à plus de 1700 m est idéal pour pratiquer randonnée à pied ou à cheval, pêche, équitation et découvrir l’art rupestre aborigène. 
Activités : faune & flore, promenades à pied ou à vélo, art aborigène, pêche

Quand vous y rendre :

Canberra a un climat continental sec avec des étés chauds et des hivers frais. Les précipitations sont répartis assez uniformément tout au long de l’année avec un total annuel d’environ 600 mm. Octobre est généralement un peu plus pluvieux et juin le mois le plus sec. Janvier est le mois le plus chaud avec des maximales de 28 °C et juillet le plus froid avec des moyennes de 11 °C durant la journée et des températures en dessous zéro pendant la nuit. Canberra bénéficie en moyenne de neuf heures d’ensoleillement par jour en été et cinq heures en hiver.